Assassin’s Creed, tome 1 : Renaissance

Oliver Bowden
Traduit de l’anglais par Claire Jouanneau
Editions Castelmore
475 pages
12,90 €

Trahi par les familles dirigeantes d’Italie, un jeune homme se lance dans une épique quête de vengeance. Afin d’éliminer la corruption et de rétablir l’honneur des siens, il deviendra un assassin.

Il fera appel à la sagesse de Léonard de Vinci ou Nicolas Machiavel, car il sait que sa survie dépend des dons qu’il doit développer.

Aux yeux de ses alliés, il représente le changement car il combat pour la liberté et la justice. Mais ses ennemis le considèrent comme la pire des menaces car il a voué son existence à la destruction des tyrans qui oppriment le peuple d’Italie.

Ainsi commence une histoire de pouvoir, de vengeance et de conspiration.

La vérité s’écrit dans le sang.

La Série :
–  tome 1 : Renaissance
– tome 2 : Brotherhood
– tome  3 : La Croisade Secrète
– tome 4 : Révélations
– tome  5 : Forsaken

Quel plaisir d’avoir pu me plonger dans l’univers d’Assassin’s Creed ! Je n’ai jamais jouer au jeu, mais j’ai beaucoup regardé mon frère et mon homme jouer ! Je trouvais l’histoire absolument passionante et très originale.

Mais voilà, ce qui faisait son origininalité à mes yeux n’a pas du tout été exploité dans le livre : Desmond et ses « voyages dans le temps » grâce à l’animus ! Eh non, dans ce tome, nous ne suivons qu’Ezio Auditore, jeune noble de Florence, dans sa quête de vengeance.

Mais, suivre l’histoire d’Ezio n’est pas déplaisante non plus. C’est un personnage que j’aimais beaucoup dans les jeux et que j’ai beaucoup aimé dans le livre. Lorsque le récit débute, nous découvrons un Ezio d’une vingtaine d’années. C’est un jeune homme audacieux et un peu fougueux ! Au fil du livre, il va apprendre à survivre et à devenir un véritable Assassin. Au fil du livre et au fil des ans car lorsque nous quittons Ezio à la fin du livre, il est âgé d’une petite quarantaine ! Parfois, ces sauts dans le temps étaient difficiles à suivre !

Tous les personnages sont hauts en couleur : Leonardo da Vinci, Machiavelli, Caterina Sforza, et j’en passe ! Ils sont tous très différents les uns des autres et c’est un véritable plaisir de les retrouver au fil des pages.

Il m’a semblé que l’histoire respectait relativement bien le jeu vidéo. Mais bon, je n’ai pas beaucoup de souvenir du jeu car je n’y ai pas joué moi-même. L’intrigue est plaisante même si j’ai regretté que la seule et unique motivation d’Ezio dans sa quête durant les 3/4 du livre soit la vengeance pure et simple. Un peu trop simple justement… J’ai beaucoup aimé suivre Ezio dans ses voyages à travers l’Italie : Florence, Venise, Rome, que des villes que je rêve de visiter !

L’antagonisme Assassin / Templier est un régal et apporte beaucoup de piment à l’histoire !

Au niveau de l’écriture, j’ai lu beaucoup d’avis comme quoi elle étais horriblement mauvaise. Ce n’est pas mon cas. L’écriture n’est pas mauvaise, sans être excellente non plus c’est vrai…. Elle reste relativement simple et facile d’accès. Le seul reproche que je pourrais faire, c’est d’avoir placer des phrases (par-ci par là) vraiment trop emphatiques, trop pompeuses ! Ca a freiner ma lecture, car les phrases étaient tellement inutilement complexes que je devais relire 2-3 fois pour être sûre d’avoir compris… Je ne suis pas contre une écriture plus recherchée, bien au contraire. Cependant, je pense que c’est où on fait simple, ou on fait compliquer : parsemer le texte de phrases plus compliquées pour se donner un genre, ça, je n’adhère pas du tout…

En bref, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir Ezio au travers de ce livre ! C’est avec plaisir que je lirais la suite, et ce, malgré ces petits défauts que j’ai pu lui trouver !

LIVRE_GENIAL

Publicités

Publié le 20/02/2013, dans 4/5_Livre Génial, Castelmore, Gaming, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Dingue, j’adore le jeu vidéo mais je ne savais pas qu’ils en avaient tiré plusieurs livres, je vais m’y intéresser de très près. Merci pour l’info !

  2. Ce livre est dans ma PAL mais je ne l’ai pas encore ouvert

  3. Ça fait un moment que cette série me tente…

  4. Histoire intéressante. J’ai joué au premier AC, et je n’avais pas trop apprécié la notion d’Animus (je voulais être totalement immergée dans l’époque !)

    Je me méfie toujours des livres adaptés des jeux vidéos… Mais pourquoi pas !

  5. Celui là aussi est dans ma PAL ^^ Et les jeux trônent à côté de ma xbox :p

  6. Bonjour! J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce premier tome. J’aimerais bien essayer le jeu vidéo, sur la X-Box, ça doit être sympa.

  7. Ce livre me fait peur dans le sens que j’ai peur de ne pas l’aimer :O mais ce que tu en dis me donne envie de lui donner un jour sa chance (je pensais que c’était une adaptation pure du jeu et que du coup je n’y trouve aucun plaisir car il n’y aurait pas vraiment d’histoire) et pourtant je n’y ai jamais joué, mais j’y ai placé pas mal d’espoir :/ *espère être cohérente*

    • ahahhah j’ai pas tout compris minette !!! xD Mais c’est peut-être moi qui suis fatiguée aussi !!! 😉

      • Héhéhéhé c’est moi je pense, je suis un traitement pour allérgies et il est assez euh assomant x) En fait, le jeu est classe, l’image est classe, tout est classe dans ce jeu, mais j’avais peur de n’y retrouver qu’une transcription des faits et gestes du personnage dans le jeu, ou d’y trouver quelque chose de plat :O du coup, j’ai peur d’y placer beaucoup d’espoir et d’attendre quelque chose de classe, et de me retrouver avec un truc tout pourri :O Mais ton avis me plait ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :