Les Annales du Disque-Monde, tome 1 : La Huitième Couleur

annalesdudisquemonde_t1Terry Pratchett
Traduit de l’anglais par Patrick Couton
Editions Pocket
Collection Fantasy
266 pages
6.70 €

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur le dos d’une tortue. A Ankh-Morpork, l’une des villes de ce Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l’air tellement inoffensif, bonhomme chétif fidèlement escorté par un Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes. Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins ; mission périlleuse et qui va les conduire loin : dans une caverne de dragons et peut-être jusqu’aux rebords du disque. Car Deuxfleurs appartient à l’espèce la plus redoutable qui soit : c’est un touriste…

La Saga :
– tome 1 : La Huitième Couleur
– … la saga contient beaucoup trop de tomes, j’ai la flemme d’en faire la liste ici 😉

Un jour, quelqu’un m’avait dir : « si un jour tu as l’occasion, lis les Annales du Disque monde, c’est génial, c’est drôle, bla bla bla… » …. Du coup, je l’ai acheté quasiment à l’ouverture de mon blog, soit il y a un peu moins 1 an. et il a traîné dans ma PAL tout ce temps. Pourquoi !? Après mon râté avec Xanth, j’avais un petit peu d’appréhension à l’idée de me relancer dans de la Fantasy humoristique… Et quelle bêtise j’ai fait ! Ce premier tome de l’énoooorme saga de Terry Pratchett est une excellente découverte !

A Ankh-Morpokh, une ville du Disque-Monde (mais oui, le monde en forme de Disque (merci captain Obvious…) placé en équilibre sur le dos de 4 éléphants, eux-mêmes posés sur une magnifique tortue), il y a pas mal de grabuge. L’arrivée d’un touriste répondant au nom de Deuxfleurs constamment précédé par son coffre doté de pattes magiques. C’est le mage Rincevent (enfin pas tout à fait mage puisqu’il a été viré de l’Université) qui aura l’immense joie (ou pas) d’être le guide de Deuxfleurs mais aussi sont protecteur contre les voleurs et les assassins. S’en suit d’étonnantes aventures au travers du Disque-Monde, que ce soit sur terre, dans les airs et même sur les flots !

L’univers que nous propose Pratchett est juste hallucinant ! Lorsque j’avais lu quelque part qu’on le comparait carrément à Tolkien, j’étais un peu sceptique… C’est Tolkien quand même… Mais je dois dire qu’effectivement, on peut faire quelques parallèles entre les deux auteurs (même si à mon humbre avis, on ne peut PAS égaler Tolkien… Tolkien est LE maître…)… Bref, l’orginialité de cette histoire fait toute sa force. C’est un univers complexe, certes, mais extrêmement clair. Je ne me suis pas perdu une seule seconde et j’en ai d’autant plus apprécié. L’humour et le second degré sont omniprésents mais sans jamais tomber dans le ridicule ou dans le totalement abhérant. Terry Pratchett a su trouver le juste équilibre pour faire de son roman une petite perle !

Les personnages sont drôles mais peu attachants, mais attention, ça ne veut pas dire que je ne les ai pas aimé ! Au contraire ! J’ai beaucoup aimé le personnage de Deuxfleurs qui est vraiment la caricature du touriste de base ! J’ai aimé découvrir le Disque-Monde avec lui, j’ai aimé sa soif de découverte et j’ai trouvé son inconscience face au danger trps drôle ! J’ai également beaucoup aimé  le mage Rincevent, j’aime son humour, sa manière de manier l’ironie et je brûle d’en savoir plus sur le pouvoir qui l’habite !

Tous les personnages secondaire que nos deux compères rencontrent tout au long de leur aventure sont tous hauts en couleur ! Même s’ils ne sont que de passage dans le récit, ou que leurs apparitions ne sont que ponctuelles, Pratchett a su leurs donner une dimension extraordinaire ! Je pense notamment à la Grande Faucheuse dont les interventions sont tout simplement hallucinantes ! ^^

Le style de l’auteur est très vif est d’une qualité exceptionnelle. Pour une fois, je tiens à soulignerle travail du traducteur, Patrick Couton qui a obtenu le Grand Prix de l’Imaginaire  en 1998 pour l’ensemble de ses traductions des Annales du Disque-Monde !

Bref, j’ai adoré !

LIVRE_GENIAL

Publicités

Publié le 03/10/2013, dans 4/5_Livre Génial, Fantasy, Pocket, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Malheureusement, je ne pense pas lire ce roman :(. Bisous copine!

  2. Un classique, à lire absolument ❤ !

  3. Je crois n’avoir encore rencontré personne n’adhérant à l’humour pratchettien : c’est frais, c’est léger et pourtant, c’est aussi plein de bon sens et bourré d’action ! Bref, c’est génial^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :