Dans la peau de Marie Stewart

danslapeaudemariestuartMarie Laurent
Collection Hors Réel
Editions Artalys
40 pages
1.99 € (numérique)

Jeune Anglaise frivole, Susan ne s’intéresse guère à l’histoire de son pays, contrairement à son fiancé James. Mais le décès d’un oncle la propulse dans un cottage des bords du Loch Leven, où Marie Stuart avait été emprisonnée en 1567. Elle se découvre de surprenantes affinités avec la reine déchue, tandis que flotte sur elle l’ombre de la mystérieuse et antipathique Moïra Mac Grégor, ancienne gouvernante de son oncle. Et son voyage en Écosse se transforme en un saut temporel totalement inattendu.

Un immense merci aux éditions Artalys de m’avoir
permis de découvrir cette nouvelle

Encore une nouvelle nouvelle des Editions Artalys et à chaque fois, je découvre des univers magiques et originaux et dont la qualité d’écriture n’est, pour moi, plus à démontrer !

Cette fois-ci, direction l’Ecosse !!! Oui l’Ecosse ! LE pays que je rêve de visiter, avec ces mythes, ses légendes, ses lochs et ses châteaux ! La nouvelle ne manque pas de mystère puisque nos deux protagonistes, Susan et son fiancé James, vont faire un étrange saut dans le temps, à l’époque où Marie Stuart avait été emprisonnée au 16e siècle !

Comme d’habitude pour les nouvelles, j’ai du mal à vous en parler sans vous spoiler ! Donc, pour une fois, je vais être brêve et succinte !

Ce que j’ai aimé :
Les lieux bien évidement ! L’action principale se déroule entre le petit cottage de l’oncle de Susan et dans le château dans lequel Marie Stuart a été enfermée, le tout au bord du Loch Leven. L’atmosphère correspond à l’image que je me fais de l’Ecosse et j’ai été comblée de trouver cet univers que j’aime tant !

Les personnages m’ont franchement déplu au départ. Je les trouvais très superficiels et je n’avais donc pas accroché avec eux. Néanmoins, au fil des pages, je me suis prise d’affection pour eux. Ils évoluent pas mal durant l’histoire et ces changements et surtout ce qui leurs arrivent les rendent très attrayants !

L’écriture est (comme d’hab en ce qui concerne les nouvelles des Editions Artalys, j’ai envie de dire…) très agréable. Le style est fluide, recherché mais sans fioritures inutiles et ça, j’aime !

Ce que je n’ai pas aimé : 

Oui parce qu’il y a un seul et unique petit truc qui m’a franchement dérangé, où quand j’ai lu, j’ai posé mon portable (oui parce que quand on a un Samsung Galaxy Note, on peut lire ses ebooks sur son téléphone portable (ce qui s’avère hyper pratique !)), j’ai relevé ma tête et je me suis fais un petit facepalm !

Je vous parle de la manière dont Susan et James comprennent ce qui leur est arrivé. Dans la nouvelle, Susan et James font un bond dans le passé pour se retrouver à l’époque de Marie Stuart puis retournent à leur époque… Ils se réveillent le matin, se regardent avec leurs yeux et se disent : « Mais c’est ÇA qui nous est arrivé !!! » … L’explication leur tombe dessus comme une évidence ce qui manque pour moi de crédibilité… OK, c’est une nouvelle, donc c’est court et les choses ne peuvent pas être développées comme dans un roman mais j’ai vraiment trouvé ça dommage !

En conclusion, malgré un petit point noir, j’ai passé un bon moment lecture avec cette nouvelle qui tombait vraiment à pic puisque je suis dans une phase où j’ai beaucoup de mal à lire et que, finalement, ces petites nouvelles d’une quarantaine de pages sont une vraie bénédiction en ce moment !

LIVRE_GENIAL

Publicités

Publié le 17/12/2013, dans 4/5_Livre Génial, Artalys, Fantastique, Nouvelles, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :