3 titres de la collection Borderline

Invasion Zombie
Antonio Dominguez Leiva

Bernard Andrieu
La Peur de l’orgasme

Snuff movies : Naissance d’une légende urbaine
Antonio Dominguez Leiva & Simon Laperrière

Collection Borderline
Editions le Murmure
moins de 100 pages
7 €

Merci à Libfly ainsi qu’aux éditions le Murmure de m’avoir permis de découvrir ces nouveaux titres de la collection Borderline.

Invasion Zombie
Il est peu d’images aussi marquantes, dans le cadre de l’esthétique contemporaine de l’extrême, que la surenchère transmédiatique et véritablement planétaire des morts vivants. Après une décennie (1985-1995) qui avait connue la « fin du zombie » dans le média qui lui avait jusque-là été le plus propice – le cinéma – , la créature, fidèle à elle-même, renaît de plus belle au tournant du nouveau millénaire, envahissant les plus divers recoins de l’iconosphère globale. Face à une telle invasion, et en syntonie avec la prolifération de « zombie studies», le temps est venu de s’attaquer de front aux morts-vivants, et de rendre compte des mythèmes et des motifs essentiels qui configurent leur esthétique.

La Peur de l’Orgasme
L’orgasme ne ferait plus peur.
La sexualité serait libérée et les corps pourraient faire ce qu’ils veulent. Mais quelle profondeur de notre corps atteignons-nous dans l’extase, le plaisir ou la douleur ?
La lutte contre l’orgasme, au nom de la morale répressive, est devenu aujourd’hui une revendication d’immersion et d’abandon de soi.
Mais jusqu’où accepterions-nous de perdre le contrôle ?

Snuff movie : Naissance d’une légende urbaine
La mort règne indiscutée sur le cinématographe, qui nous la donne sans cesse à voir tout en la déjouant, la jouant et se jouant d’elle. Soumise à des codes bien précis, la mort jouée sur pellicule est en fait l’exorcisme de la mort réelle. Or qu’arrive t-il quand, emportés par la fascination spectrale du nouveau dispositif, le désir de mort et la pulsion scopique fantasment un au-delà de la représentation ? Des films d’exécutions des premiers temps au film qui cristallisa la légende urbaine des snuff movies (Snuff, 1976) voici la progression d’un fantasme qui est devenu une véritable obsession collective.

Ma chronique pour ces petits livres est un peu spéciale puisque je vais faire une seule chronique pour les trois ouvrages. En effet, après lecture, je me suis rendue compte que ce que j’en avais à dire était assez similaire pour les 3 livres. Pas très utile donc d’en faire 3 chroniques différentes.

D’abord, comment vous décrire cette petite collection qui porte merveilleusement bien sont nom : « borderline ». Ces ouvrages sont de petits essais qui traitent de sujets issus de ce que l’on appelle la pop-culture. Ces sujets sont parfois un peu fous (la Peur de l’orgasme ou d’autres titres de la collection qui parlent de nécrophilie par exemple) mais parlent surtout de sujets actuels.

Dans l’ensemble, les sujets sont intéressants et très dans l’air du temps. Les textes sont complets et très bien documentés. Ces petits livres m’ont un peu fait pensé aux cours magistrales universitaires.

L’écriture est souvent très pompeuse ce qui m’a un peu rebuté. Ces petits livres sont bourrés d’informations ce qui est un très bon points, mais j’ai du vraiment m’accrocher pour ne pas être complètement larguée. Du coup, je trouve qu’ils ne sont pas vraiment accessibles au plus grand nombre. Ce qui est dommage car j’aurais aimé découvrir des ouvrages de « vulgarisation » des thèmes abordés.

Bref, des livres qui avaient beaucoup de potentiel et que je me réjouissait de découvrir et, pour finir, j’ai été assez déçue. J’aurai vraiment aimé découvrir des livres accessibles et malheureusement, c’est loin d’être le cas. Les thèmes abordés sont pourtant hyper intéressants et les thèmes sont tous très bien documentés.

LIVRE_ENNUYEUX

libfly

murmure

Publicités

Publié le 05/02/2014, dans 2/5_Livre Ennuyeux, Le Murmure, Pratiques, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Je ne connaissais pas cette collection et je note ton point “négatif”, mais je suis intéressée quand même.

    • Oh bah si j’ai pu te la faire découvrir tant mieux ! 😀
      Ça reste des petits livres intéressants, je m’attendais juste à quelque chose de plus accessible… ^^

  2. Bon je ne connaissais pas mais en fin de compte si ce n’est pas terrible, tant mieux xD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :