Uglies, tome 4 : Extras

Scott Westerfeld
Traduit de l’anglais par Guillaume Fournier
Editions Pocket
Collection Pocket Jeunesse (PKJ)
7,70 €
431 pages

Dans le monde de l’extrême beauté, seule compte la célébrité.
Plusieurs années se sont écoulées depuis que la rebelle Tally a renversé le système des Uglies, des Pretties et des Specials. Sans castes, le monde connaît une véritable renaissance, sous le regard de millions de caméras. La société n’est plus qu’une gigantesque émissions de télé-réalité.
Une chose n’a pourtant pas changé : les moins de seize ans sont interdits en ville. Surtout quand on est une Extra comme Aya, une anonyme au rang facial ridicule. Sa seule chance de s’arracher à la médiocrité : claquer sur le nouveau réseau une histoire inouïe et… dangereuse.

La Saga :
– tome 1 : Uglies
– tome 2 : Pretties
– tome 3 : Specials
– tome 4 : Extras

Et une saga de plus terminée ! Comme je me sens bien… la culpabilité me ronge de moins en moins… La saga Uglies est une saga qui m’a beaucoup plu mais je suis bien loin du coup de coeur ! Même si je dois dire que ce dernier tome m’a comblée par rapport aux tomes précédents.

L’histoire de ce tome a lieu quelques années après que Tally ait renversé le système de caste des Uglies, Pretties et Specials. Les jeunes peuvent maintenant penser par eux-mêmes et les opérations pour changer leurs apparences se sont diversifiées. Dans la ville d’Aya, la société ressemble plus à une émissions de téléréalité et la popularité  se mesure selon leur rang facial. Pour être célèbre, Aya est une claqueuse : pour échapper à sa condition, elle essaie de claquer le sujet le plus fou, un sujet qui la sortira de l’anonymat.

L’histoire est captivante et très originale. Les premières pages ont été un peu difficiles car on débarque dans un monde très différents de celui qu’on a découvert dans les tomes précédents. Après la rébellion de Tally, les choses ont complètement changé et nous devons réapprivoiser cet univers. Passé ce stade, on découvre un monde plus libéré mais tout de même un peu effrayant, voir malsain. 

Pour il faut devenir célèbre et cette quête de célébrité est assez terrible. Inventer une nouvelle idéologie, être naturellement belle, inventer de nouveau gadgets ou claquer des sujets incroyables sur leurs pages, les moyens d’y parvenir sont nombreux. Ce désir constant de se démarquer m’a fait froid dans le dos. Je suis carrément horrifiée par toutes ces émissions de télérealité que l’on nous sert constamment à la télévision et je trouve assez pitoyable la manière dont les jeunes sont en totale admiration face à ces clampins qui ne font rien d’autre que de montrer leur c*l dans une émission.

J’ai donc eu un peu de mal avec le désir de célébrité d’Aya. J’avais carrément du mal à m’identifier à elle car sa manière de réfléchir est clairement aux antipodes de la mienne. Néanmoins, c’est un personnage qui m’a plu par sa détermination et son entêtement. Lorsqu’elle a décidé quelque chose, impossible de l’en faire démordre !

Les personnages secondaire sont chouettes, sans être remarquables non plus. Je parle notamment de Frizz, Hiro et Ren, trois personnages masculins de l’histoire. Chacun a des particularités qui lui sont propres mais on ne peut pas dire que leur présence m’ait marqué. Idem pour les Rusées… C’est peut-être encore plus flagrant avec elles. Elles sont plusieurs filles et j’étais incapables de les dissocier les unes des autres.

Par contre, j’étais assez contente de redécouvrir certains personnages des tomes précédents. On ne s’attend pas à les revoir et leur présence a été très bien exploitée.

Une bonne lecture donc dans l’ensemble, même si on est loin du coup de coeur. J’ai aimé ce livre pour son dynamisme. Il se passe toujours quelque chose et on n’a pas le temps de s’ennuyer. La saga dans son ensemble est plaisante, même si, dès le tome 2, j’ai eu un problème avec Tally… Elle change tellement à chaque tome que je n’arrivais pas à être complètement satisfaite par ma lecture. J’ai donc apprécié de découvrir un nouveau personnage principal et ce fut une bonne lecture !

LIVRE_GENIAL

Publicités

Publié le 29/04/2014, dans 4/5_Livre Génial, Dystopie, PKJ, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. J’avais beaucoup aimé cette saga sans que ça ne soit un coup de cœur non plus! J’en garde un bon souvenir ^^

  2. bouchondesbois

    Tiens, j’avais plutôt peur de me lancer dans ce dernier tome, et tu m’as rassurée d’un coup ! Il me le faut 😀

  1. Pingback: Bilan du mois d’Avril 2014 | Des Livres en Pagaille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :