L’Orphelin de Morat

lorphelindemoratde Madeleine Covas
Editions Cabédita
Collection Jeunesse
71 pages
20 CHF

Dès 10 ans

Le XVe siècle marque, dans toute l’Europe, la fin du Moyen-Âge et le début de la Renaissance. Charles de Bourgogne, héritier d’immenses domaines, va guerroyer sans cesse pour les agrandir encore. Ennemi juré de Louis XI, roi de France, il va s’attaquer à la Suisse naissante et connaître un lourd revers.
Grandson, Morat, Nancy : trois villes qui marquent l’itinéraire du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, prince follement ambitieux, qui, malgré les défaites, persista dans son désir de vaincre les Suisses. 
Jehan, l’orphelin de Morat, engagé malgré lui dans ce conflit, verra son destin soudainement basculer pour trouver une famille et un avenir meilleur. 
Ce livre à l’intention des jeunes dès 10-12 ans nous fait pénétrer dans l’histoire du début de la Renaissance, avec ses alliances et ses conflits, où l’on retrouve encore la France et la Suisse en devenir. 

J’ai eu la chance de rencontrer Madeleine Covas par hasard au Cultura de Ville-La-Grand qui est proche de chez moi. J’ai discuté avec elle un bon moment et je suis repartie avec deux de ses romans historiques jeunesses (dédicacés en plus !! :p )…

Pourquoi ses romans jeunesse m’ont intrigués ? Il faut savoir que je suis genevoise et que j’ai toujours regretté de n’avoir fait de l’histoire de l’histoire Suisse qu’à… l’Université !! Et ouais, 11 ans d’école obligatoire à Genève et il aura fallu que j’attende mes 20 ans pour faire de l’histoire Suisse en OPTION !!! POURQUOI ?? La Suisse a une histoire hyper intéressante et je ne comprends pas pourquoi on n’en parle pas, surtout quand on peut agrémenter le cours d’Histoire avec une petite lecture aussi sympathique ! Bref, parlons de ce petit roman jeunesse !

Au niveau de la trame, je n’ai rien à ajouter au résumé de la 4e de couverture qui le résume  parfaitement bien l’histoire, donc contrairement à mes habitudes, je n’en ferai pas un résumé personnel.

C’est un très bon roman historique pour jeunes. Le gros point fort c’est que nous ne sommes pas assommés par des descriptions de batailles à rallonge et nous n’avons pas de scènes violentes non plus. C’est un roman qui reste donc très accessible.

Autre bon point, nous avons le point de vue des différentes castes de la société mais surtout sur la caste la plus pauvre car nous suivons Jehan. Lorsqu’il fait la rencontre de Guillaume, jeune noble d’à peu près son âge, il découvre comme nous un univers complètement différent. C’est assez amusant de voir les différences entre les deux jeunes hommes et malgré toutes leurs différences, ils deviennent amis et ils apprennent beaucoup l’un de l’autre. C’est quelque chose qui m’a beaucoup plu dans ce roman.

Le style de l’auteure est parfait pour la tranche d’âge auquel elle s’adresse. C’est un style recherché mais sans fioritures inutiles, avec des descriptions simples mais très vivantes.

Bref, une excellente découverte, aussi bien sur le plan livresque que sur le plan plus personnel puisque j’ai beaucoup apprécier discuter avec Madeleine Covas. C’est une époque et une situation qui me parlent beaucoup et que je suis ravie d’avoir découvert grâce à la plume de l’auteure.

LIVRE_AGREABLE

Publicités

Publié le 11/05/2015, dans 3/5_Livre Agréable, Cabédita, Historique, Romans, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Ah ben tiens c’est marrant ça, je connais Charles le Téméraire de nom depuis que je suis arrivée à Nancy, c’est une « grande » figure ici car il a conquis la ville avant d’y mourir de ses blessures (l’emplacement de sa mort est même marquée au sol avec la date, 1532), mais je ne savais pas qu’il était allé jusqu’en Suisse ! Une convention de jeux de rôles régionale a même repris son nom : les Joutes du Téméraire.
    Moi qui ne m’intéresse que moyennement à l’Histoire locale, ce livre pourrait être un moyen d’en apprendre et surtout retenir un peu plus. ^^

    • Il y est allé mais il n’y a pas fait long feu… Il y a perdu 2 batailles ^.^
      C’est sympa à lire, ça se lit très vite et c’est rigolo de découvrir un peu d’Histoire proche de nous 🙂

  1. Pingback: Bilan du mois de Mai 2015 | Des Livres en Pagaille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :