L’Enfer sous les Jupons

lenfersouslesjuponsde Marie Laurent
Editions Artalys
Collection Erotique
77 pages
2,99 € (numérique)

Prenez trois soeurs passablement dévergondées, la jolie Charity, la plantureuse Faith et la malingre Prue. Ajoutez un pasteur un tantinet obsédé, le révérend Hogart, et son neveu Jeremy, un séminariste travaillé par ses hormones. Placez le tout dans une pension de famille du Yorkshire au temps de la reine Victoria, mélangez et observez le résultat : beaucoup de jupons retournés.


Merci aux éditions Artalys de m’avoir permis de
découvrir cette petite nouvelle !

Une nouvelle bien dévergondée que nous avons là! Et quel bonheur pour une fois de ne pas avoir des jeunes filles prudes et timides ! Charity, Faith et Prue, bien que vierges au début de la nouvelle, s’avèrent être de véritables petites coquines…

Après la mort de leur père, Tabitha a le poids de la famille sur ses épaules et reprend une pension de famille pour subvenir aux besoins de ses soeurs et de sa vieille tante. Charity est la dernière qu’elle pourrait marier puisque c’est la plus jeune et la plus jolie. Lorsque deux pensionnaires s’installent chez elles, le vieux et pas très sexy révérend Hogarth et le jeune neveu Jeremy, qui lui aussi suit les voies du Seigneur et est gaulé comme une grenouille, Tabitha va pousser sa jeune soeur dans les bras d’un des deux hommes. D’abord attirée par Jeremy, celui-ci n’est pas très réceptif et Charity jette finalement son dévolu sur le vieux et libidineux révérend Hogarth.

J’ai vraiment passé un très bon moment avec cette petite nouvelle. Déjà, il faut dire que l’Angleterre à l’époque de la reine Victoria est une période que j’affectionne particulièrement. De plus, pour moi, le gros point fort de cette nouvelle, c’est le réalisme des personnages ! Je les ai adoré !

Si Tabitha, Faith et Prue sont vieilles filles, ce n’est pas étonnant… Prue est chétive et Faith a pour seul attribut avantageux sa poitrine généreuse. Nos deux protagonistes masculins ne sont pas terrible non plus… Finalement, ils sont humains et vrais  !

Certes, certains passages de descriptions pré-coït ne sont pas très ragoutante lorsque l’on connait le physique des personnages, mais la suite est tellement bien écrite que ça n’a aucune importance ! J’ai aimé retrouver la plume de Marie Laurent que j’avais découverte dans son autre titre, Dans la peau de Marie Stuart.

Bref, une petite nouvelle croustillante et déjantée à souhaite que je vous encourage à découvrir !

LIVRE_GENIAL

Publicités

Publié le 12/10/2015, dans 4/5_Livre Génial, Artalys, Erotique, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :