Atlantide, tome 1 : Le Code Perdu

Kevin Emerson
Traduit de l’américain par Leslie Damant-Jeandel
Editions Milan
Collection Macadam
465 pages
15,90 €

Il y avait avant. Et il y a maintenant. Une terre dévastée par les radiations solaires. Unie civilisation qui a sombré dans le chaos.
Et puis il y a Eden-Ouest, le paradis sous le dôme. C’est là qu’Owen va passer ses vacances, sélectionnée comme quelques autres. Paradis ? Pas si sûr.
D’abord des blessures étranges. Une mise en garde énigmatique. Une transformation inquiétante… Et une certitude : Owen peut sauver ce qu’il reste de la Terre. A condition qu’il comprenne quel est sont rôle. Et comment le jouer ?

 Un immense merci à la collection Macadam de m’avoir permis
de découvrir cette dystopie originale ! 

Atlantide est une des dystopies les plus originales que j’ai découverte depuis un bon moment !

Nous y découvrons Owen, un adolescent vivant avec son père à Yellowstone Hub. Le monde vit sous le harcèlement constant des éruptions solaires. Le vie est rude et seul un tiers des 9 millards d’habitants de la planète a survécu à ce désastre. Dans cet univers apocalyptique, plusieurs petits Eden subsistent : les dômes. Véritables oasis de verdure et de fraîcheur, Owen a gagné sa place à Eden-Ouest à la loterie. Des vacances de rêve, loin de la faim, de la maladie de son père et de la chaleur insupportable. Mais les vacances d’Owen vont rapidement se transformer en véritable cauchemar… Après avoir frôlé la mort par noyade, le corps d’Owen change…

Le cadre de ce nouveau roman est tout bonnement génial. J’adore cet univers extérieur : une fin du monde plus que probable puisque la Terre souffre des éruptions du Soleil. Une population mondiale sensiblement diminuée, la faim, les maladies… J’aurai aimé avoir le point de vue d’Owen avant son entrée dans le dôme, lorsqu’il vit avec son père. Nous n’avons que peu d’informations sur ce qu’il se passe dehors et je dois avouer que j’aurai aimé être un peu plus immergée. Au lieu de cela, nous avons un aperçu de la vie paradisiaque du dôme sous un ciel clément : un monde complètement sous contrôle où rien n’est laissé au hasard.

Nous y découvrons une bande d’adolescents plus insupportable les uns que les autres. Les plus forts s’en prennent méchamment aux plus faibles de manière parfois assez violente (surtout psychologiquement). Les premiers chapitres m’ont un peu gonflé car on assiste surtout aux brimades des plus forts à l’encontre des plus faibles… Et vu que je supporte mal ce genre d’injustice, autant vous dire que j’ai failli balancer le livre dans la piscine ! Sangsue est le roi des plus forts et donc celui que j’ai détesté le plus. Il est arrogant et très cruel. Owen est un personnage intelligent qui prend confiance en lui au fil des pages. J’ai beaucoup aimé suivre son évolution car on sent vraiment qu’il grandit à mesure qu’il découvre qui il est. Mes sentiments sont un peu plus mitigés envers Lilly. Je n’arrive pas à dire si je l’aime bien ou si je la déteste, si son personnage me plaît ou me déplaît. C’est compliqué… J’attends le prochain tome avant de me fixé sur elle…

Je suis complètement fan de la mythologie du roman ! J’adore la manière dont l’auteur s’est inspiré du mythe de l’Atlantide pour écrire son roman ! Moi qui suis férue d’histoires de peuples disparus et de mystères en tout genre, je dois dire que je suis complètement comblée par ce roman. Le peuple Atlante est présenté de manière fantastique et incroyable et c’est, pour moi, l’énorme point fort du roman.

Un livre à découvrir absolument si vous êtes adeptes de dystopies originales et si vous aimez les mystères liés aux peuples disparus. Atlantide apporte un nouveau souffle aux dystopies !!!

LIVRE_GENIAL

Publicités

Publié le 14/08/2014, dans 4/5_Livre Génial, Dystopie, Macadam, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Je ne suis pas fan des dystopies, mais celle-ci a l’air originale! Et si en plus il y a le mythe de l’Atlantide, ça donne encore plus envie! ^^

    • Oui, je pense qu’il peut plaire même si l’on n’est pas adepte des dystopies ! Elle est vraiment originale et très éloignée des dystopies du genre Hunger Games ou Divergent 🙂

  2. Ouhouhouh si ce n’est pas de la tentation ça!!!!
    Bisous Copine ❤

  1. Pingback: Atlantide, tome 2 : Rivage Noir | Des Livres en Pagaille

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :